Créer une agence de voyage : 5 étapes clés

Vous venez de quitter votre CDI ou ambitionnez de le faire ? Se lancer à son compte pour créer quelque chose qui nous ressemble est une envie partagée par plus de 30 % des Français.

Sur le papier, trouver un local, lancer son site internet et choisir un statut juridique semblent être les quelques étapes indispensables, mais… créer une agence de voyage n’est pas qu’une question de plan d’action. C’est aussi et surtout une réflexion à avoir pour se donner toutes les chances de réussir son lancement et de pouvoir développer une activité rentable.

1. Commencer en tant que guide touristique

Que vous soyez nouveau dans l’industrie du tourisme ou avec une expérience de plusieurs années, devenir opérateur de voyages et de séjours à son compte est une aventure dont on ne peut pas toujours se préparer.

Il peut alors être intéressant de se faire une première idée du métier en démarrant en tant que guide touristique indépendant pour apprendre notamment à :

  • Trouver des clients
  • Organiser ses premiers voyages
  • Négocier les prix
  • Travailler son anglais

 

La proximité des deux métiers vous permettra de mieux appréhender la suite et d’avoir une vision plus globale des difficultés sur le terrain et des attentes des clients.

Si le métier de guide touristique ne vous enchante pas, il est évidemment possible de démarrer en tant qu’agent de voyage indépendant pour se faire la main et apprendre les spécificités de la profession.

Un tour-opérateur n’a pas pour vocation unique de créer des séjours sur-mesure ou de tester des hôtels.

Créer une agence de voyage est une activité prenante et exigeante où la satisfaction client est votre meilleur avantage compétitif sur un marché déjà bien mature des tour-opérateurs.

creation agence voyage

2. Se former aux métiers du tourisme

Devenir un expert passe indéniablement par la pratique mais également par la formation.

Vous ne pouvez pas vous permettre d’être « moyen », car des voyageurs déçus seront des clients perdus. Il existe plusieurs solutions pour se former. Suivre une formation en tourisme en ligne, un BTS tourisme en présentiel vous permettant de décrocher un bac +2.

Il est également possible de se former de son côté en consommant du contenu sur les différents sujets liés au tourisme, mais il faut bien choisir ses formateurs.

Être diplômé permet également d’être plus crédible aux yeux de ses clients et partenaires. Ce peut aussi être une belle porte de sortie si l’aventure entrepreneuriale ne se déroule pas tout à fait comme prévu.

3. Se spécialiser sur le marché des agences

En France, il existe 4 800 voyagistes, autant dire que vous ne serez pas seul à proposer l’organisation de séjours à l’étranger. C’est alors que le choix de la niche peut avoir un impact considérable sur la suite de votre entreprise. En effet, si cela peut paraître contre-intuitif de se segmenter sur une partie du marché, ce peut toutefois être une stratégie gagnante.

Proposer des séjours écoresponsables ou des voyages éthiques vous permet de vous différencier et de limiter la compétition. Si vous faites comme toutes les autres agences de voyages… alors vous n’êtes qu’une agence de plus. À contrario, si vous nichez votre activité, oui, le marché est plus petit, mais vous pourrez devenir plus facilement et rapidement la référence de votre thématique de voyage.

La différenciation sur le marché peut aussi se faire sur la distribution, c’est-à-dire le moyen utilisé pour vendre vos futurs séjours. Agence de voyage en ligne ou physique ? Ou peut-être même les deux ? C’est à vous de faire une étude de marché par rapport à votre localisation et le choix de votre niche.

C’est ici que vous devrez créer votre persona : qui sont mes clients idéaux ? Quel est leur budget moyen ? Quel type d’accompagnement ? Quelles offres de voyages attendent-ils ?

4. Développer sa visibilité en ligne

Que vous choisissiez d’être un voyagiste en ligne ou en physique, votre présence en ligne est quasi devenue obligatoire aujourd’hui. Le but n’est pas de créer du contenu pour faire comme tout le monde, mais de créer pour apporter votre vision du voyage, présenter vos valeurs, votre équipe, vos offres.

On pensera évidemment aux réseaux sociaux, avoir un site, optimisé pour les moteurs de recherche, etc. Il faut avoir une véritable stratégie rédactionnelle qui elle-même répond à des objectifs commerciaux. Pourquoi créer ? À qui je souhaite m’adresser ?

5. Participer à des salons professionnels sur le voyage

Rencontrer d’autres agences, discuter avec des potentiels clients et échanger avec ses pairs sur les tendances du marché du tourisme permet de confronter son activité à la réalité du marché. Construire son projet dans son garage comme les startups de la Silicon Valley peut être extrêmement risqué. Pourquoi ? Conduit par votre intuition, vous pourriez cependant construire toute votre stratégie marketing autour de séjours dans des destinations peu ou pas demandées, proposer des prix trop élevés comparés aux autres voyagistes, etc.

Le Salon Mondial du Tourisme à Paris Expo Porte de Versailles est un événement touristique où les entrepreneurs à la recherche d’idées et de conseils peuvent se rendre.

Comment devenir opérateur de voyages et de séjours ?

Choisir le bon statut juridique

Comme toute entreprise, une agence de voyage doit choisir un statut juridique.

Ce choix va déterminer plusieurs aspects de votre activité, notamment la fiscalité, la responsabilité des dirigeants, les formalités administratives et la structure de l’entreprise.

  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) : Variante de la SARL avec un unique associé.
  • Société à Responsabilité Limitée (SARL) : Les associés ont une responsabilité limitée à leurs apports.
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) : Variation de la SAS avec un unique associé.
  • Société par Actions Simplifiée (SAS) : Flexibilité dans la gouvernance et la répartition du capital, responsabilité limitée aux apports.

 

Si vous faites le choix de démarrer en tant que guide touristique ou simplement intermédiaire comme agent de voyage indépendant, vous pouvez également faire le choix de l’entreprise individuelle avant de passer en société.

Le programme - Tethys Education

S'immatriculer auprès d'Atout France

Atout France développe, avec le collectif des acteurs du tourisme français et internationaux, les expériences touristiques des voyageurs pour aujourd’hui et demain.

Elle est chargée de la régulation et de la promotion du secteur touristique. L’immatriculation de votre agence de voyage sur Atout France est obligatoire.

Souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle et prendre une garantie financière

La garantie a deux intérêts :

  • Protéger les Clients : En cas de défaillance de l’agence de voyage (faillite, cessation d’activité), la garantie financière permet de rembourser les clients pour les prestations qu’ils ont payées et qu’ils n’ont pas pu utiliser (voyages, séjours, prestations)

  • Garantir la Continuité des Services : La garantie financière assure également la continuité des services pour les clients qui sont déjà en voyage au moment de la défaillance de l’agence.

L’assurance, quant à elle, est très importante pour couvrir les risques liés à l’organisation. Elle protège l’agence de voyage contre les éventuels préjudices causés aux clients (accidents, blessures, dommages matériels) et aux tiers (fournisseurs, partenaires, autres professionnels du tourisme).

Dans certaines circonstances, votre assurance responsabilité civile professionnelle peut intervenir pour couvrir les dommages causés à vos clients par un tiers pendant l’exécution d’une prestation de voyage ou de tourisme.

FAQ

Pour créer une entreprise en France, il faut avoir 18 ans. Toute personne ayant la capacité juridique peut créer une agence de voyage en respectant les conditions légales et réglementaires applicables.

Le capital nécessaire dépendra de deux choses :

 

Ce que vous êtes capables de faire ou non : création de logo, du site internet, démarches administratives, etc.

En ligne ou en physique : la création d’un site web engagera évidemment moins de frais que la location d’un local professionnel pour y implanter votre agence.

Il est donc difficile de chiffrer un tel projet. Retenez tout de même qu’il est possible de démarrer sans capital ou avec très peu si vous vous occupez de l’ensemble des tâches nécessaires pour faire tourner votre activité.





Vous désirez plus de renseignements sur notre formation au tourisme ?

Laissez-nous vos coordonnées et un conseiller vous rappellera dès que possible.

* Champs obligatoires